LEDROIT et MILLS

Requiem

 

Nous redoutons tous la mort. Elle est, pour la plupart des mortels, la perte de la conscience du monde par l’extinction, et ils ésperent tous que le moment venu, leur sera proposée une échappatoire. Olivier Ledroit et Pat Mills semblent s’intéresser de prés au thème de l’existence post-mortem. Après la trilogie des « Sha, the shadow one » qui traitait déjà de la réincarnation et des interactions des vies antérieures sur celles futurs, ils s’associent de nouveau pour une toute autre interprétation du phénomène dans un univers ténébreux.

Requiem, chevalier vampire, nous raconte l’histoire d’un soldat de l’armée allemande, Heinrich, qui périt lors d’une bataille sur le front russe, avec comme dernière vision le visage de sa bien aimée qui fut emmenée deux ans plus tôt par la gestapo pour être née juive.

Il a ensuite la surprise plus ou moins heureuse d’être en « vie », pensant enfin retrouver Rebecca pour l’éternité. Il déchantera rapidement, les zombies qu’il rencontrera lui feront prendre conscience de cet impitoyable univers qu’est Résurrection, lieu où les morts, suivant les actes perpétrés dans leurs états mortels, disposent en conséquence d’un certain statut dans cette société uniquement monstrueuse. Les vampires y sont d’ailleurs la classe dominante.

La mort n’est donc plus une fin, mais une étape. Un axe de symétrie où tout s’inverse. Le temps recule, l’âge physique régresse jusqu’à la naissance (il est amusant de voir un maître nosferatu sous les traits d’un enfant de trois ans) et la géographie est en négatif de notre monde.

Olivier Ledroit, dans un style unique, expressif, rapide, et pourtant méticuleux, a réalisé encore une fois une prouesse de composition, imaginative et novatrice.

L’unique défaut (mais néanmoins minime) serait une utilisation un peu excessive de plans face et profil pour ses personnages.

 

Cet album de bandes dessinées dépeint un vampire détaché du personnage sensuel et obscur habituel ainsi que celui du prédateur de l’espèce humaine.  Une histoire originale, habilement illustrée par un des talents de la bande dessinée française, qui laisse prévoir le meilleur, ou plutôt le pire…

SP

 

-Olivier Ledroit et Pat Mills, Requiem, chevalier vaampire, tomes 1 à 7, Editions Nickel

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×