RUDORFF Raymond

Les archives des Dracula

 

 

Lhistoire commence par un texte écrit par un inconnu qui nous confie avoir été impressionné par le roman de Stocker et qui décide d’interroger les archives pour trouver les traces d’une activité vampirique qui aurait des liens avec le comte des Carpates.

L’auteur utilise le style épistolaire mais les extraits de lettres et de journaux intimes ne semblent pas au départ avoir de liens entre eux mais la subtilité du récit les fait se recouper rapidement.

 Franz Van Langenfels décide de révéler son terrible secret, celui-ci devenant trop lourd à supporter. Il nous confie donc son histoire.

 Jeune étudiant, il profite avec deux amis de tous les plaisirs possibles et cela sans limite, aux risques de compromettre leurs études. Bien vite cependant leur terrain de jeu citadin les limite et ils décident d’explorer la campagne en espérant découvrir de nouvelles sensations. Un village au pied d’un château leur offre une occasion de s’amuser, apprenant qu’il s’agit de la demeure de la Comtesse Bathory, ils décident de s’y rendre et d’y  passer la nuit malgré les mises en garde. Cette nouvelle expérience va leur faire découvrir la sensation inconnue jusque là de la peur dans cette antique demeure où leur présence va réveiller les fantômes des siècles passés.

Les intrépides compagnons vont pousser leurs vices jusqu’à la cupidité en s’emparant d’une bague, le soustrayant au doigt de la comtesse. Cette chevalière se révèle être un artefact au pouvoir étrange.

 Une jeune mère se transforme en vampire et son mari, découvrant la vérité, se suicide.

On retrouve l’inconnu qui a commencé ce roman, il intervient pour nous parler du mariage de ces deux jeunes gens au destin si tragique et de leur fils Stéphane qui présenta très tôt des signes de déficiences mentales. Pourtant peu de temps après la mort de ses parents, il progresse soudainement et avec une grande acuité devient un jeune homme instruit qui a soif de connaissances. Ses recherches se tournent vers l’occultisme car il refuse la mort et décide de trouver une solution pour palier à ce mal qui nous touche tous inexorablement. Ses études l’amènent à s’intéresser à un vieux château et à la généalogie de sa famille. Il découvre que la dernière descendante des Bathory épousa le dernier des Dracula. Ce lien scella les deux familles aux terribles ancêtres. Stéphane se plait à penser qu’il est un descendant direct de ce couple et tente de reproduire leur histoire persuadé qu’il découvrira ainsi une solution d’immortalité.

L’auteur nos propose un bref historique de Vlad qu’il présente comme un personnage assez sympathique. Il tente de faire de ce roman une sorte de première partie à l’ouvrage de Stocker et pour cela, il inclut à la fin un bref passage avec la réponse d’un télégramme d’Abraham Van Helsing qui assure que le comte est désormais détruit.

 

 

-Raymond Rudorff, Les archives des Dracula, Denoël, 1977, 280 p.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site