SABERAGEN Fred

Dracula et les spirites

 

Fred Saberhagen a rédigé depuis 1975, neuf romans ayant pour thème principal le comte Dracula. Il ne s’agit pas d’une série de romans à suivre mais plutôt des écrits autonomes qui décrivent des aventures ponctuelles.

Le premier tome, Les confessions de Dracula permet a ce dernier de s’exprimer en se confiant à un magnétophone. L’auteur reprend à sa manière le personnage de Bram Stocker en accordant au comte une substance plus humaine ainsi qu’une sensibilité et des sentiments beaucoup plus développés.

Dans le second, Le dossier Holmes-Dracula, le comte est amené à aider le célèbre détective pour éviter que la ville de Londres soit envahie par des rats porteurs de la peste.

Les deux romans suivants n’atteignent pas la qualité des précédents et dans Un vieil ami de la famille, Dracula se charge de protéger les descendants de Mina et se retrouve aux Etats-Unis des années 70. Un amour de Dracula quant à lui entraîne le lecteur dans le monde des collectionneurs d’objets d’art et dans les souvenirs du vampire mais les éléments de son passé sont retranscrits en partie dans le premier roman.

Le cinquième tome intitulé Dracula et les spirites est surtout consacré au personnage de Sherlock Holmes qui est assisté par le comte qui est ici relégué en personnage secondaire. Le récit alterne entre le docteur Watson et le vampire qui apporte des informations complémentaires sur l’enquête. Habitué aux affaires comprenant des éléments étranges, le détective mène ses investigations pour comprendre les raisons de la disparition d’une jeune fille, Louisa Altamont et surtout de son apparition lors d’une séance de spiritisme organisée par la mère de la disparue. La deuxième réunion des spirites se conclut par un meurtre ainsi que la disparition inexplicable du détective.

Watson se retrouve donc seul et décide d’utiliser une incantation pour appeler le cousin de Sherlock même s’il reste sceptique quant à la réussite d’un tel procédé.

Et pourtant cela fonctionne et le comte rejoint en toute hâte le docteur pour retrouver son parent. Il ne tarde pas à comprendre que tous ces évènements sont à imputer à un seul être, lui aussi appartenant au monde de la nuit. Il s’agit dès lors pour Holmes de mettre fin aux agissements de ce vampire, Kulakov qui cherche un trésor et qui est prêt à tout pour arriver à ses fins. Le roman  débute d’ailleurs sur les circonstances dramatiques de la mort du russe, condamné à être pendu mais qui ne peut trouver la mort, étant devenu un « nosferatu ».

L’ambiance de ce roman est proche de celle du Dossier Holmes-Dracula mais le comte apparaît ici comme un personnage relégué au second plan assez fade. La qualité du premier roman ne se retrouve pas dans ces pages mais il reste néanmoins agréable à lire.

VD

 

 

-Fred SABERAGEN, Les confessions de Dracula, Pocket, (1975) réd.1995, 221p.

-Fred SABERAGEN, Le dossier Holmes-Dracula, Pocket, (1978) réd.1994, 221p.

-Fred SABERAGEN, Un vieil ami de la famille, Pocket, (1979) réd.1992, 217p.

-Fred SABERAGEN, Un amour de Dracula, Pocket, (1980) réd.1997, 349p.

-Fred SABERAGEN, Dracula et le spirites, Pocket, (1994) réd.2000, 318p.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×